< Retour | accueil > Nike Terra Kiger 5 trail by Pablo Villa.

Nike Terra Kiger 5 trail by Pablo Villa.

Publié le 04/04/2019 09:35

starstarstarstarstar

cabecera

Collserola, le sanctuaire du coureur de Barcelone par excellence, est un paradis naturel à seulement trois kilomètres de la grande ville. Tout cela indique qu’une belle session de course à pied s’annonce ...

Mais aujourd’hui nous ne venons pas nous entraîner. Nous venons apprendre comme s’entraîner. Nous nous trouvons devant l’un des « pilotes » avec plus de « gaz » de la « grille de départ » de trail running en Espagne. Dès le toit de Barcelone et sous une multitude d’équipe caméra, nous découvrons le grand Pablo Villa.

Pablo est né à León en 1988 et a une vie liée à l’athlétisme dès la vitesse et les obstacles jusqu’au saut à la montagne avec le Boom Kilian. Il est actuellement le champion d’Espagne de trail et a des titres « de première classe », comme le marathon des Pyrénées ou plusieurs positions d’honneur en coupes du monde. Grâce à Nike Trail, nous avons la chance de « voler » vingt minutes de sa longue journée pour le connaître un peu plus et parler de son nouveau matériel pour cette saison, en particulier de la « bombe » de Nike Trail pour cette 2019 : Nike Terra Kiger 5.

 

Pere Lladó: Bonjour, Pablo. Merci de partager ton temps avec nous.

Pablo Villa: Merci à vous. C’est un plaisir d’être ici à une température de 20 degrés par rapport à ma ... région (rires).

 

P.Ll.: Tout d’abord, est-ce que tu peux anticiper des détails sur les Terra Kiger 5 ? Il y a des différences concernant les Terra Kiger 4 ?

P.V.: La première chose qui m’a surpris quand je les ai eues sur mes pieds est leur dynamisme. Plus « coureuses », comme j’aime. Elles offrent une meilleure réponse et une meilleure adhérence grâce au composé de la semelle, lequel est très évolué par rapport au modèle précédent, et incorporent plus de traction dans le pas.

Le crampon doit être aussi souligné : il est un peu plus grand, ce qui aide à mieux drainer la boue. La tige est moins radicale que dans le modèle précédent, et la semelle rappelle les Pegasus Turbo. La finition de la semelle intermédiaire est similaire à celle de la gamme Zoom Fly, ce qui contribue également à la réactivité des chaussures.

Une autre partie différente est la languette. Elle offre un plus grand soutien au pied parce qu’elle est fixée à la tige, ce qui est indispensable pour les parcours plus techniques.

En conclusion, ces chaussures sont plus sûres que les Terra Kiger 4 ainsi que beaucoup plus dynamiques.

 

P.Ll.: Parlons un peu de toi maintenant. Pablo Villa et trail running. Comment a débuté la relation avec ce sport et comment est-elle maintenant ?

P.V.:Bien que seulement il y a 10 ans que je pratique le trail, ma relation avec la montagne a débuté quand j’étais petit. J’habite à León, une province montagneuse, et grâce à mon père j’ai commencé très tôt dans le monde de la spéléologie. Par conséquent, j’ai toujours été très proche de la montagne (escalade, canyonisme ...).

Quand j’avais neuf ans, j’ai débuté l’athlétisme, un sport très traditionnel à León, et j’ai eu l’occasion d’apprendre en me battant avec des personnes qui allaient devenir des athlètes illustres (Roberto Alaiz, Blanca Fernández ...). Ensuite, avec le « boom » du trail (lorsque Kilian a commencé à ressortir), j’ai décidé de courir la traversée des Pics d’Europe (75 km) et, bien que venant de « la courte », ce n’était pas mal du tout. Puis, j’ai découvert un sport qui me passionnait : j’étais meilleur dans le trail que dans l’athlétisme. J’ai combiné la montagne avec l’asphalte jusqu’à 2012. Cette année-là j’ai obtenu une quatrième place au TDS Mont Blanc et, depuis lors, j’ai décidé de me concentrer directement sur le trail.

D’autre part, j’ai récemment décidé de lancer un projet que je gardais à l’esprit : une école de trail running. J’ai toujours pensé que la clé du sport était la base. C’est une opportunité que je ne pouvais pas laisser partir pour transmettre ce que j’aime aux plus jeunes. Ainsi, nous avons fondé la première école de trail running à León l’année dernière.

 

P.Ll.: Allons-y avec Pablo Villa et Nike Trail. Comment a débuté la relation avec la marque et quel matériel utilises-tu pour ton entraînement et les compétitions ?

P.V.:Ma relation avec Nike a débuté la saison dernière. Ils m’ont présenté un projet très mignon dans lequel j’appréciais qu’ils veuillent prendre en compte mon opinion lors de la création de nouveaux produits et leur entrée sur le marché. Ils me donnent la liberté absolue de choisir mon calendrier : le plus important pour moi est faire ce qui motive sans se rendre sur des autres lieux par « engagement ». De cette façon, je peux mieux me concentrer sur les entraînements et adapter ma saison pour obtenir mes meilleures performances.

En termes de matériel, nous avons deux blocs très différents : le matériel d’entraînement et le matériel de compétition.

J’ai besoin de quatre types de chaussures pour m’entraîner :

J’ai les Pegasus 35 Turbo comme des « chaussures de combat ». En raison de sa polyvalence, elles me permettent de faire de longues courses et des rythmes très rapides sans compromettre excessivement mes jambes.

Pour courir plus rapide, longue séries ou même un semi-marathon, j’utilise les Zoom Fly. Ces sont des chaussures très légères qui s’adaptent parfaitement à mes caractéristiques et mes pas.

Par contre, il est très important de travailler beaucoup sur la vitesse. Piste, séries de 800, 400, 200 ... Nous courons aussi vite en montagne et il faut y travailler. C’est pourquoi j’utilise les Zoom Streak 6.

Et pour m’entraîner dans la montagne, j’utilise toujours les Wildhorse, car elles sont les plus proches des Terra Kiger mais avec plus d’amortissement pour éviter de surcharger les jambes.

Pour se battre :

J’utilise principalement les Terra Kiger et plus encore avec l’évolution des Kiger 5, car elles sont rapides et plus polyvalentes.

 

P.Ll.:  Et pour finir, qu’est-ce que tu recommanderais quelqu’un qui veut faire le bond à la montagne ? Quelles chaussures devrait acheter un « rookie » de trail running ?

P.V.:Je recommanderais un minimum de deux paires. Une première bonne option serait des chaussures d’asphalte confortables. Pegasus 35 ou Vomero seraient une bonne option selon le poids de l’athlète. Elles devraient être combinées avec des chaussures de montagne, telles que les Wildhorse ou, si l’athlète veut se battre, les Terra Kiger. Bien que l’idéal soit d’acheter les deux (rires) !

 

P.Ll.:  Merci Pablo pour ton temps et bonne chance pour la saison qui est sur le point de commencer.

P.V.: Merci beaucoup. Il a été un plaisir !

imagen

Ma taille

1.86m

Mon poids

68kg

Ma taille de vêtements

M

Mon lieu de naissance

Spain

Técnico de producto en Runnerinn. Apasionado del deporte. Triatleta del ViWo Sports Team. Graduado en CAFE y entrenador de triatlón. Actualmente enfocado a media y larga distancia, aunque acabo haciendo siempre un poco de todo.

Voir plus de posts de cet auteur

post

Epic react. nike l’a encore fait (et on en est déjà à plusieurs).

post

Suunto 9 baro, la montre sportive de longue distance

post

post

Review saucony kinvara 10

post

Time to get tough - lanzarote ironman

post

Asics gel kayano 26

post

Meeting alex sánchez, paralympic triathlete.

post

Road to behobia s.s by adidas boost: options and features.

post

100 behobias

Posts similaires

post

A rock, a posidonia with spear gun?

post

post

Nike terra kiger 5 trail by pablo villa.

appstore googleplay
instagram facebook twitter

seguridad confianza

© Copyright 2009 by tradeinn.
TRADEINN RETAIL SERVICES, S.L.

Copyright 2009-2017 par Tradeinn. TRADEINN RETAIL SERVICES, S.L. CIF/VAT ES-B-17527524, C/ Pirineus, 9, 17460 Celrà (Gérone), Espagne.